LA JOCONDE MAGAZINE PAR LA MARQUISE DE PARIS

LES MYSTERES ET SECRETS DES SOURCILS DE LA JOCONDE DE LEONARD DE VINCI AU LOUVRE PAR LA MARQUISE DE PARIS

LES SECRETS DES SOURCILS DE LA JOCONDE

L’aviez-vous noté?

Soutenez LA JOCONDE MAGAZINE sur Tipeee

La Joconde, en plus de son sourire légendaire, est marquée par de nombreux autres secrets et mystères s’attachant à son apparence, notamment. Les sourcils de la dame dépeinte dans le chef-d’œuvre du maître toscan recèlent eux aussi leur part d’intrigue savoureuse. Visuellement parlant, La Joconde détient ce je-ne-sais-quoi d’étrange, une impression saisissante, qui se fait jour lors d’une observation lointaine de quelques dizaines de mètres de distance du tableau, et qui rencontre son explication une fois rapproché du cadre et de ses détails.

Nous lisons dans l’article de Wikipédia sur La Joconde du Prado : “Le portrait de l’œuvre madrilène a des sourcils, bien que très fins, alors que celui du Louvre semble en être dépourvu.”

 A fins de comparaisons, veuillez trouver ci-dessous un close-up sur le visage de la Joconde du Louvre et après le détail du regard de la Joconde du Prado.

LES MYSTERES ET SECRETS DES SOURCILS DE LA JOCONDE DE LEONARD DE VINCI AU LOUVRE PAR LA MARQUISE DE PARIS dans LA JOCONDE MAGAZINE PAR LA MARQUISE DE PARIS            Joconde dans LA JOCONDE MAGAZINE PAR LA MARQUISE DE PARIS

 

Et c’est alors que ce mot de “semble” prend tout son sens puisque Léonard de Vinci avait bel et bien doté son modèle peint, de sourcils. L’article de LCI sur la question des sourcils de la Joconde en date du 2 octobre 2015, se montre d’ailleurs catégorique : “Cette pilosité particulière ne relève pas de la coquetterie.” Le terme de coquetterie employé par Metronews pour LCI, fait allusion à la mode féminine de l’épilation durant la Renaissance et à ses spécificités, dont nous aurons l’occasion de parler en détails dans de prochains articles!

 

Aucune femme et, nous pensons, aucun homme, n’ignore à quel point les sourcils apportent non seulement de la personnalité à un visage, mais aussi toute une palette d’expressions, rendant possibles et visibles l’expressivité d’une pensée ; l’omniprésence d’un caractère, sensible dans une attitude, qu’elle soit naturelle et/ou travaillée.

 

Or, durant longtemps, même très longtemps, jusqu’aux travaux scientifiques de Pascal Cotte, Directeur technique de la société parisienne Lumiere Technology, on a imputé l’absence de sourcils de la Mona Lisa à la mode suivie par le modèle originel, cette mode du XVème siècle de notre ère consistant à s’imposer une épilation drastique afin de paraître raffinée et apprêtée avec un chic savamment orchestré. En effet, une certaine catégorie de femmes de la société en Italie (qui à l’époque n’était pas un pays unifié) aimait à s’épiler les cils, sourcils et surtout le front, afin de recréer une ligne d’implantation capillaire “idéale” selon les critères de l‘époque.

 

Poursuivons la lecture de l’article de LCI sur l’apport de Pascal Cotte en 2007 à la question : “invité par le musée du Louvre à numériser La Joconde trois ans plus tôt. Grâce à un appareil photo ultra-perfectionné mis au point par ses soins, il a pu mesurer les spectres lumineux du tableau, de l’infrarouge à l’ultraviolet. Après un travail de fourmi, les couleurs initiales de l’œuvre, ternies par le temps, sont apparues. Les sourcils du sujet également.

 

Mais alors, comment précisément, a-t-il fait, Pascal Cotte, ingénieur français vivant à Paris, pour découvrir ces fameuses couleurs originelles peintes par Léonard?

C’est un article de Daily Geek Show sur la question, qui nous l’apprend un peu plus en détails : « jamais la connaissance des vraies couleurs de la Joconde n’a été aussi loin : le découpage en haute résolution multispectral en treize mesures, des UV aux infrarouges, permettent d’isoler le spectre du vernis dans chaque pixel. Il suffit alors de retirer numériquement sur chaque « scan » le spectre du vernis dont il a pu calculer la courbe, pour qu’apparaisse virtuellement une Mona Lisa dévernie, telle que sortie de l’atelier de Léonard de Vinci ».

 

Voici ce qu’a déclaré à l’époque Pascal Cotte à l’AFP, au lendemain d’une exposition américaine à San Francisco : “La célébrissime Joconde avait des cils et des sourcils, une couverture sur les genoux et un « sourire plus marqué » (source La Dépêche de 2007). Du haut de ses 240 millions de pixels de définition, l’appareil photo hors-normes de Pascal Cotte possède des arguments indéniables pour confirmer ces dires, qui n’étaient pas tout inconnus des historiens de l’art!

“Mais enfin, tout de même, ça ne disparait pas comme ça, des sourcils et des cils, chère madame!

Alors, quelle est la raison de l’absence actuelle de sourcils et de cils sur la surface visible de la planche de peuplier, je vous prie?” (à la Elie Semoun. Oui, la Rédaction confesse sans vergogne son penchant pour l’humour)

Le temps a-t-il fait son oeuvre en grignotant celle de Da Vinci?

c’est du site des Cultivores que nous vient la réponse truculente à cette petite énigme qui a interrogé nombre d’experts durant des décennies :

“Réponse : Parce qu’ils n’y sont plus !

Les cils et sourcils ont été effacés au milieu du XVIème siècle.À cette époque, les nobles dames ont cédé à la mode lancée par les prostituées de s’épiler le visage.Quelqu’un a donc voulu la rendre sexy”

Ah bin, bravo! Ce sont donc les prostituées dont l’avis faisaient force de loi sur un modèle (de vertu), qui certainement en son siècle ne se serait jamais attendue à pareille manipulation de son apparence et de son image “de marque”! Les nobles dames en question auraient donc été inspirées par des prostituées et elles-mêmes auraient inspiré une main anonyme à sacrifier et scarifier les augustes sourcils de La Joconde, qui n’avait rien demandé!

Et nombre d’articles s’arrêtent là!

“Mais comment étaient-ils donc en premier lieu, ses sourcils disparus? Vous allez nous laisser dans ce suspense insoutenable? Le monde entier retient son souffle et plus un cil ne bouge!”

Nous avons donc décidé de poursuivre nos lectures et notre enquête à la recherche de la vérité nue, enfin, épilée et de la vérité d’avant, celle voulue et instaurée par le peintre en son temps!

La page 94, illustration 61 du livre de Cécile Scailliérez pour Louvre Éditions, nous donne heureusement la clef, par son visuel imparable : une réflectographie infrarouge de la Joconde!

Les sourcils y sont très proches en épaisseur de ceux de Ginevra Benci peinte par Léonard de Vinci vers 1475 et dont vous trouverez la reproduction dans cet article de Wikipédia!

Les sourcils de Ginevra Benci, portrait peint vers 1475 par Léonard de Vinci

 Joconde du Louvre à Paris

Voici une image que nous sommes parvenue à isoler d’un article du Parisien qui est réservé aux abonnés du journal uniquement. 

 

Mais ce n’est pas encore très précis peut-être, alors nous voici partie voir Le Monde du 23 octobre 2019, où nous apprenons un détail échevelé de plus : “La réflectographie infrarouge permet de distinguer le dessin sous-jacent dans son évolution, comme les repentirs et les ajouts. La photographie, sous ultraviolet, vise à évaluer l’état de conservation en surface et à localiser les restaurations anciennes. La spectrométrie de fluorescence des rayons X dresse la cartographie des éléments chimiques utilisés, et montre le travail des couleurs, le choix des pigments, comme elle identifie le fil rouge d’un cheveu dans la coiffure de la Joconde.”

 

Nous retrouvons enfin, dans l’image de cet article, à peu près la même lisibilité du sourcil originel que dans le livre de Cécile Scailliérez précédemment cité :

 Joconde du Prado

 

Nous vous souhaitons un magnifique premier dimanche du mois, moment béni qui vous permet d’entrer gratuitement au Louvre!

Soutenez LA JOCONDE MAGAZINE sur Tipeee

Mots-clefs :, , , , , , , ,

Une réponse à “LES MYSTERES ET SECRETS DES SOURCILS DE LA JOCONDE DE LEONARD DE VINCI AU LOUVRE PAR LA MARQUISE DE PARIS”

  1. Le 6 septembre 2020 à 22 h 05 min lamarquisedeparis a répondu avec... #

    Soutenez LA JOCONDE MAGAZINE sur Tipeee

Ajouter votre réponse

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus